Ecotop

Eco-optimisez vos cartouches d'encre !

Produit ajouté au panier !

×

Obsolescence programmée et recyclage des cartouches d'encre

ordi

Lutter contre l'obsolescence programmée en recyclant ses cartouches d'encre

A l'instar d'autres domaines de consommation courante, l'usage de consommables informatique est impacté par l'obsolescence programmée. Les cartouches d'encre pour imprimantes constituent un exemple particulièrement criant de cette pratique commerciale néfaste, à la fois pour le portefeuille des utilisateurs et pour l'environnement. Certaines sociétés, comme EcoTop, contribuent à lutter contre ce phénomène. EcoTop propose le recyclage de cartouches d'encre, ainsi que des cartouches rechargeables, qui limitent la consommation et réduisent le nombre de cartouches obsolètes en plastique jetées hors de tout circuit de recyclage.

Définition de l'obsolescence programmée

On parle d'obsolescence programmée lorsqu'un fabricant met sur le marché des produits dont l'usage dans le temps est sciemment limité. Le fabricant utilise notamment des pièces fragiles qui, forcément, réduisent la longévité de l'article. Il peut aussi s'agir de dispositifs électroniques qui bloquent l'usage d'un produit après un certain temps ou après un certain nombre d'utilisations. Dans le cas des cartouches d'encre, il peut s'agir de puces électroniques qui bloquent la diffusion de l'encre après un certain nombre d'impressions. Il peut aussi s'agir de puces qui interdisent la réutilisation de la cartouche, si cette dernière à été rechargée.

Le but de l'obsolescence programmée

Le fabricant qui a recours à ce type de dispositifs visant à planifier la non-durabilité de ses produits souhaite ainsi obliger les consommateurs à renouveler leur achat plus régulièrement. Il s'agit d'une déviance de la société de consommation, à but pécuniaire. Si le fabricant qui use de ce procédé voit sa réputation d'habile faiseur entachée, il entend se rattraper sur les bénéfices générés par la surconsommation. Le législateur vient d'interdire, en Europe, l'usage de puces électroniques sur les cartouches pour imprimantes, jugeant la pratique contraire à toute éthique commerciale. 

Un impact environnemental particulièrement préoccupant

Si la loi tente d'infléchir le phénomène de l'obsolescence programmée pour rendre les pratiques commerciales plus vertueuses, l'impact sur l'environnement est déjà réel et préoccupant. Les consommables informatique constituent justement des éléments particulièrement néfastes. Les circuits de recyclage des plastiques et des métaux ne prennent pas en charge les déchets informatique, malgré les matières à hautes valeurs qu'ils contiennent comme le fer, le tantale ou l'aluminium. La surconsommation entraînée par le phénomène de l'obsolescence programmée accroît le nombre de déchets de manière exponentielle. Le recours aux cartouches rechargeables et au recyclage de cartouches est notamment encore trop peu utilisé. Les déchets de ce type sont souvent exportés vers des pays défavorisés, dans lesquels les zones de stockage de déchets électroniques se négocient à bas prix, devenant de vastes décharges à ciel ouvert. 

EcoTop propose des pratiques vertueuses

EcoTop accompagne la prise de conscience mondiale en proposant la valorisation et le recyclage de cartouches. En proposant des cartouches rechargeables, l'entreprise optimise leur longévité. EcoTop collecte les cartouches usagées puis leur redonne vie ou les recycle de manière vertueuse. Cette manière de consommer les cartouches permet de lutter contre le phénomène de la péremption programmée. Cela limite également très efficacement l'impact des déchets informatique sur l'environnement. Le processus de revalorisation des cartouches utilisé par EcoTop intègre toutes les normes européennes. Les produits commercialisés obéissent à de très hauts standards de qualité. La production de ces cartouches implique également de 45% à 60% de CO2 en moins par rapport à la production de cartouches neuves. En valorisant jusqu'à sept fois une même cartouche, l'empreinte carbone de chaque utilisateur est également fortement diminuée, sachant qu'il faut trois litres de pétrole pour produire une cartouche neuve destinée aux imprimantes lasers de dernière génération. Revalorisées à partir d'enveloppes vides, les différentes cartouches proposées par Ecotop sont donc compatibles avec les imprimantes respectives pour lesquelles elles avaient été initialement conçues. EcoTop propose donc une alternative écologiquement responsable et pécuniairement intéressante au piège de l'obsolescence programmée, concernant la consommation de cartouches pour imprimantes. Le site web ergonomique, la mise en place d'un vaste réseau de points de collecte et les livraisons rapides de l'entreprise en font un exemple à suivre.

Étiquettes